samedi 23 septembre 2017

Bulles

  Sur l' ex N79,a la sortie d'un passage à niveau  se dévoile ce pignon  déja identifié chez Philippe.

 En repassant devant à l'occasion d'un petit saut en Saône et Loire, je ne resiste pas à vous le remontrer, accompagné d'un petit complément historique qui, je l'espère , vous intéressera.






   En 1906, la famille BASSEREAU  est  à l’origine de la création  à Bourg sur Gironde et de la première Méthode Traditionnelle Brut en Gironde. Moins connus que les vins rouges à Bordeaux, les vins mousseux y existent depuis le XIX° siècle, élaborés   dans les galeries souterraines de la vallée de la Garonne et de la Dordogne, similaires au caves  de Champagne.  Les caves Bassereau sont d'anciennes carrières de pierre datant du 19e siècle..

Véhicule publicaire sortant des cavec Bassereau de Bourg sur Gironde


les caves Bassereau à Vouvray

version métallique de la publicité



  Au sommet de son activité, d'autres  établissements  fonctionnent aussi à Vouvray (en Touraine),  ou Bassereau a racheté dans les années 1930 le domaine Vavasseur., à Saumur (les caves Louis de Grenelle, reprises en 1942 ), à Beaune .... et au Maroc, près de Casablanca!  Les procédés de fabrication "Méthode champenoise" sont partout  semblables , mais les  cépages changent selon les lieux de production du raisin.

publicité pour les caves de Tit Mellil au Maroc

   La famille Bassereau arrête ses activités de champagnisation vers  1970 et vend l'entreprise et les locaux de Bourg au groupe Castel, mais ses descendants ont gardé une activité viticole au Chateau de la Grave, et y élaborent toujours du vin à bulles!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire