vendredi 29 mai 2015

Nationale 5 : Velars sur Ouche (3)

Dernier volet de notre passage à Velars sur Ouche:ctte splendide publicté pour les moutaredes Reine de Dijon (on la voit dans le bouquin de Marc Combier)





 La publicité, maintenant située dans une impasse, était visible dans le sens est-ouest, c'est à dire en s'éloignant de Dijon. Paradoxal? Pas vraiment: cette moutarde, est produite à Fleurey sur Ouche, le prochain village sur la N5. Ce qui expliquerait aussi qu'à ma connaissance, il n'en existe pas d'autre .

 
Le nom de Theveniaud qu'on lit au bas du mur est celui du créateur de la marque, en 1900, après la reprise des moutardes Fauroy , elles mêmes fondées en 1840. Appartenent à un groupe allemand , c'est aujourd'hui le 3ème fabricant français de moutarde. Dans sa gamme comprenant des formules bio... et kasher...

jeudi 28 mai 2015

mercredi 27 mai 2015

Nationale 5 : Velars sur Ouche (1)

A Velars sur Ouche,la N5, recouverte par l'autoroute, réapparait sur quelques centaines de mètres à la faveur du contournement du village. Le temps ne nous laisser voir quelques perles et autres raretés.. En voici une; une publicité pour l'Hotel de la Cloche, établissement légendaire  à Dijon, distant d'une dizaine de kilomètres.


    Profitez -en : d'ici un an ou deux, m'a dit le propriétaire, il faudra refaire le crépi, et alors....A moins qu'il ne pose une isolation par l'extérieur, auquel cas cette peinture sera toujours là , mais invisible pour longtemps.

  Pour vous consoler de cette perte, il faudra rouler une paire d'heures pour trouver un autre exemplaire de la même pub  ici.

mardi 26 mai 2015

Une autre Byrrh

Dans la droite lignée de cette  série là, et peinte par la même équipe , les restes d'une Byrrh bien accrochée à son enduit... tant qu'il tient .

Moulot

C.E.L.E.N.

Clamecy

La Compagnie d'Electricité Loire et  Nièvre  (CELEN) est une filiale créée en 1927 par la Compagnie Continental Edison . Elle a fait construire ce tranformateur de style vaguement Art Déco au tournant des années 30



   Même si une loi de 1923 prévoyait l'électrification des campagnes, de fait, avant 1930, priorité est donnée dans la Nièvre à l’électrification des communes les plus industrialisées, notamment celles du val de Loire.
   En 1924, seulement 51 communes nivernaises sont électrifiées, les plus peuplées et les plus industrialisées (ou celles situées à proximités de chutes turbinables) comme à Clamecy.



 Pour le reste, une petite centrale thermique à vapeur mise en service à à Garchizy en 1917 ,  construite pour 15 mégawatts prétend alors être le point de départ du « réseau nivernais »,






 Cette centrale ,surnommée "l'Edison"   commence à végéter dès les années 1930 et ferme dans les années  1950 suite à l’interconnection  des réseaux et la mise en service des barrages sur le Rhône, dont celui de Génissiat.



  Elle est laissée à l'abandon et à la végétation pendant 60 ans, et finalement démolie en 2014.

En  2013


    En 1922, Continental Edison développe son réseau par la construction de lignes à 60 000 volts en direction du Morvan, de la Puisaye et la région de Decize, et dans la partie du Cher limitrophe.



Une liaison est établie dès 1923 avec la centrale de Champvert, près de Decize, construite par la compagnie Schneider initialement pour assurer les besoins en électricité des mines de la Machine.



   Cette centrale  fonctionne avec les refus charbonniers des mines de La Machine.  Trois turbines à vapeur et sept chaudières à charbon fournissent le courant jusqu'à Luzy d'un côté et Garchizy de l'autre,   En 1930, la jonction du val de Loire est réalisée avec les centrales hydroélectriques des Alpes  par des lignes à 120.000 V. La CELEN (qui n'est qu'une des nombreuses compagnies opérant dans le département)  peut se lancer  à la conquête des communes rurales . 294 communes sont raccordées  en 1933. Le réseau est peu fiable, et les tensions délivrées  aux foyers, (généralement du 110 V),  alimentent essentiellement l'éclairage.  Et 15 % de nivernais échappent encore à l’électrification,  avant que la création du Syndicat Intercommunal d’Electricité de la Nièvre (SIEN), en 1946, qui suit la nationalisation de la production et de la distribution de l'électricité et à la création d’EDF, se charge d'achever au début des années 50 le raccordement des campagnes au réseau.

Changement de raison sociale en 1946 : la C.E.L.E.N. est intégrée à l' EDF.

Nationale 5 : Sombernon

   Quand j'étais gamin, toute la famille allait passer ses vacances d'été dans les sapinères du Jura.
(sauf en 1968, pour des raisons qui n'ont rien à voir avec les "évènements").
 Au fur et à mesure des années,  et de la progression de l'A6, la Simca break quittait l'autoroute  à Nitry puis à Avallon , et enfin  à Pouilly en Auxois pour rejoindre à Sombernon la route qui annonçait l'approche du but:  la Nationale 5.
 Il y avait dans le village un boulanger qui faabriquait du pain dans un vrai four à bois..Miam.
Nous allons faire un petit  tour sur cette autre  route des vacances  pour y glaner quelques pièces dignes d'intérêt !


Le bourg de Sombernon domine la vallée qui descend  de la Côte vers Dijon. Il était traversé par la Nationale 5 avant que celle ci, supplantée (et parfois recouverte) par l'autoroute  A38 ne finisse déclassée en départementale 905. Il en reste un certain nombre de publicités murales , pour beaucoup passablement dégradées dont émerge , au dessus de la pente, une des nombreuses Vichy-Célestins du tracé de la N5 . A bien y regarder, on en remarque deux versions superposées.





 A son côté une Azur: un garage station service se trouve juste à droite.



Panthère .

Cette boutique est installée à Besançon depuis plus de 50 ans...


Besançon , 41 Grande Rue





Le F.C dans la queue de la panthère sont les initiales de Fernand CHEVREUX . Le dernier fourreur de Besançon a débuté comme apprenti avec son pèren 1937. À l’époque,  impensable pour une femme d’un certain milieu de ne pas porter de manteau de fourrure en hiver!  Au fil du temps, l'évolution de la mode et les campagnes anti-fourrure contre la souffrance animale ayant  (NDLR heureusement..) réduit la demande , le magasin s'est diversifié dans le cuir.. sans complètement  faire disparaitre l'activité de fourreur :  "un métier d’art  pratiqué avec soin et exigence, dans le respect de la matière” dit monsieur élégant aux cheveux blancs et la moustache impeccable, pour qui la fourrure est avant tout “une matière naturelle, confortable et non polluante"..

vendredi 22 mai 2015

mercredi 20 mai 2015

mardi 19 mai 2015

Jouet Auto

Dans le bourg de Jouet sur l'Aubois, dans le Cher, une  mignonne façade des années 70 repeinte dans un coloris particulièrement flashy.


Grec .

   Notre correspondant  américain de Whidbey Island (Washington) , de retour d'un voyage en Grèce nous envoie ces clichés d'une façade entièrement recouverte de mosaïque....
Foin de temple ou d'établissement thermal ... il s'agit de la devanture d' un ancient commerce d'imprimerie et de reprographie datant probablement des années 50











Photos : Richard Davis.

lundi 18 mai 2015

Au fond du café.

                                                              A Nantes , rue Saint Pierre





samedi 16 mai 2015

L'amour du travail bien fait.


Nevers ,Rue du13ème de Ligne

Remarquez le slogan en bas à gauche,  particulièrement... convaincant.






vendredi 15 mai 2015

Viva Las Vegas !

  Ces devantutes de commerces nantais fleurent bon les années 60... sans compter l'ajout en 2014 , à l'occasion de la manifestation  Viva Las Vegas pour le Voyage à Nantes 2014. des 2 enseignes lumineuses.jaune et orange qui mettent un peu de malice là dedans, surtout la nuit.


N.B:Il manque le d : le nom complet du magasin est ChaussolD' , le spécialiste nantais  des grandes tailles (jusqu'au 52....)




                                                         Nantes, place Félix Fournier..

mercredi 13 mai 2015

Prud'hommes

A l'entrée de l'ancien Conseil des Prud'hommes de Nantes (depuis transféré dans la nouvelle Cité Judiciaire en bord de Loire)

Nantes , rue Copernic
Devenu un lieu d'expositions artistiques..

Le cauchemar climatisé (2)

A Meynes dans le Gard, jouant à cache-cache avec les ventilateurs de la climation et la vigne vierge, une publicité pour le garage local voisine avec celle des Huiles Renault Sport (  de surpuissance ). Toutes deux encore bien pimpantes... à défaut d'être très visibles.


                                                            Clichés Francis H. Merci à lui.
                                              Retrouvez plus de photos de Francis sur son site!