mardi 26 mai 2015

C.E.L.E.N.

Clamecy

La Compagnie d'Electricité Loire et  Nièvre  (CELEN) est une filiale créée en 1927 par la Compagnie Continental Edison . Elle a fait construire ce tranformateur de style vaguement Art Déco au tournant des années 30



   Même si une loi de 1923 prévoyait l'électrification des campagnes, de fait, avant 1930, priorité est donnée dans la Nièvre à l’électrification des communes les plus industrialisées, notamment celles du val de Loire.
   En 1924, seulement 51 communes nivernaises sont électrifiées, les plus peuplées et les plus industrialisées (ou celles situées à proximités de chutes turbinables) comme à Clamecy.



 Pour le reste, une petite centrale thermique à vapeur installée à Garchizy en 1912 prétend alors être le point de départ du « réseau nivernais ».




 Cette centrale ,surnommée "l'Edison"   ferme dans les années  1950 suite à l’interconnection  des réseaux et la mise en service des barrages sur le Rhône, dont celui de Génissiat.



Elle est laissée à l'abandon et à la végétation pendant 60 ans, et finalement démolie en 2014.

En  2013


    En 1922, Continental Edison développe son réseau par la construction de lignes à 60 000 volts en direction du Morvan, de la Puisaye et la région de Decize, et dans la partie du Cher limitrophe.



Une liaison est établie dès 1923 avec la centrale de Champvert, près de Decize, construite en 1921 par la compagnie Schneider initialement pour assurer les besoins en électricité de la mine



   Cette centrale  fonctionne avec les refus charbonniers des mines de La Machine.  Trois turbines à vapeur et sept chaudières à charbon fournissent le courant jusqu'à Luzy d'un côté et Garchizy de l'autre,   En 1930, la jonction du val de Loire est réalisée avec les centrales hydroélectriques des Alpes par des lignes à 120.000 V. La CELEN (qui n'est qu'une des nombreuses compagnies opérant dans le département)  peut se lancer  à la conquête des communes rurales . 294 communes sont raccordées  en 1933. Le réseau est peu fiable, et les tensions délivrées  aux foyers, (généralement du 110 V),  alimentent essentiellement l'éclairage.  Et 15 % de nivernais échappent encore à l’électrification,  avant que la création du Syndicat Intercommunal d’Electricité de la Nièvre (SIEN), en 1946, qui suit la nationalisation de la production et de la distribution de l'électricité et à la création d’EDF se charge d'achever au début des années 50 le raccordement des campagnes au réseau.

Changement de raison sociale en 1946 : la C.E.L.E.N. est intégrée à l' EDF.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire