vendredi 27 février 2015

Chez Henri

    A la croisée des routes Oléron- Saintes et Rochefort-Royan, cet établissement, propriété de la famille SEGUIN  (Pierre, Jean- François..) depuis plusieurs générations était déjà ouvert dans les années 50.
  Pour complèter les fin de mois on a ajouté une petite réclame pour le magasin Soldoga  (Soldes au Gua?)., un peu plus loin.



Le Gua,  carrefour de Cadeuil










1950

Tourangeau

       Maison bâtie par l'architecte Maurice Boille a pour J, Daniau entrepreneur de couverture en 1934 et 1935.... une petite incursion art déco  dans le 37, chez qui vous savez.

Rue Bernard Palissy



mardi 24 février 2015

Ducreux Immobilier

   Agence immobilère qui, en sautant de génération, à émigré en centre ville Clamecy sous la franchise Century 21...
  Avant, çà avait quand même une autre gueule...




dimanche 22 février 2015

Lory est à Clamecy.

Clamecy (58)


Pas commune non plus, celle là. ..
Les peintures .Lory ( Société Française des Peintures et Vernis) existent depuis 1899.


 
Pendant l'Occupation, son savoir-faire en peintures anticorrosion à haute résistance (!) a été aussi très recherché par les Allemands, en mal de coloris ton sur ton  pour  leurs sous-marins....


 En 1963, Cellolac fusionne avec les Établissement Lory  et devient la Société française de peintures et vernis Celomer. En 1969, Celomer est absorbé par la SA des peintures international et devient International Celomer, maintenant filiale du groupe PPG.




samedi 21 février 2015

Louis Marcelot




Louis Marcelot a encore son nom sur la maison qui fut la sienne aux Ponts Verts à Clamecy. Fils d’un boulanger, il naît, en 1877, à Tannay dans la Nièvre . A 14 ans, il entre comme apprenti puis s’en va parfaire sa culture chez un maraîcher parisien avant de faire un tour de France comme jardinier dans les maisons bourgeoises et de revenir s’installer comme pépiniériste à Clamecy. De petite taille (il mesure 1,63 mètre), il porte une moustache spectaculaire. C’est un sportif:  il fera à vélo jusqu’à 89 ans les allers et retours à Tannay, à 15km de là,  où se trouvent ses vignes (la véritable passion de ce professionnel du sécateur)

L.Marcelot: au premier plan à gauche dans les vignes de Vézelay

    Lorsqu’il rentre à Clamecy en 1906 après son service militaire, et la fin de son tour de France, il s’installe quai des Ponts-Verts en octobre 1908, reprenant aux frères Beaurneau l’établissement éponyme, dans un endroit consacré depuis des siècles à l'horticulture.

L'établissement  Beaurneau




  Quelques années plus tard, c'est la Grande Guerre. Démobilisé le 6 janvier 1919, il revient au pays où sa femme a maintenu l'entreprise  comme elle a pu, en vendant des fleurs coupées. C'est au dire de ceux qui la connaissent  « une Franc-Comtoise bien différente de lui, aussi douce, discrète, effarouchée des écarts de langage, qu’il est bruyant, bavard et vert dans ses mots »



  Louis Marcelot décide de se lancer dans la politique. Battu aux municipales de 1919, il est élu conseiller en 1925 sur la liste d’Action laïque, démocratique et sociale qui rassemble radicaux-socialistes et socialistes. Il est conseiller d’arrondissement en 1929 puis maire adjoint de Clamecy en 1935 (bien que tête de liste S.F.I.O. et élu au premier tour, c'est un nommé Lamoine, cheminot retraité et communiste, qui sera désigné maire à sa place). En 1937 il devient conseiller général .

 Marcelot est le premier à gauche, Lamoine le 3 ème, photo prise en 1936,.
Le grand monsieur en col blanc ,n°6 , c'est ... l'écrivain Romain Rolland.

 Il continuera à occuper l’espace politique local jusqu'en 1944. Pendant la guerre , il effectue le trajet Clamecy- Vézelay à vélo pour ravitailler Romain Rolland  qui y réside.

 Il existe toujours à Clamecy une Société Horticole Marcelot à Clamecy... elle est devenue successivement Vive le Jardin, puis Jardiland, puis Botanic..




source principale A Dourneau , Le Picot 2009

vendredi 20 février 2015

T'as le look... en gros.

   Derrière la façade de la modernité ( vélos dernier cri en composite et accessoires multicolores du parfait cycliste, fabriqués à Nevers) se cachent les reliques d' un passé beaucoup plus terre-à-terre.


Vauzelles



jeudi 19 février 2015

Descente de cave


  Travail de Christian Souverain, peintre en lettres. . A consommer sans modération. Mais doucement sur le vin....

Démonté en 2017

mercredi 18 février 2015

Dubo D.

  Dans le descente vers la Loire en venant de Paris, cette Dubonnet  Dubonnet amputée par une construction récente.


mardi 17 février 2015

Confort




L'entrepris dirigée par Monsieur Vincent et créée en 1960 était spécialisée dans le secteur d'activité de la fabrication d'équipements  frigorifiques industriels.  Elle a cessé ses activités en 2006, mais sa façade continue à témoigner du style caractéristique de cette époque.

samedi 14 février 2015

Commerce des disparus

    Une vénérable maison dans un virage traitre de la N6 à Vermenton .
    Le business familial continue depuis plusieurs générations, malgré la crise et l'autoroute A6..


Boucherie Capron

     Vitrine art nouveau et viande de qualité: la boucherie Capron était une institution dans son quartier de Rouen.
   Elle a fermé en 2013, le dernier propriétaire, Olivier Capron conservant son établissement principal sur la Grand 'place de Louviers.  Espérons que la façade  ne subira pas lemême  sort que celle du café de la Poste...


mardi 10 février 2015

Jaquesonne 5.

Tours, angle rue Nationale et rue du Commerce


Tours, comme ville ,c'est beau, animé, bien situé,.... mais c'est ausi parfois... un peu kitsch. Si,si..
( sur place on préfère dire:  éclectique)

dimanche 8 février 2015

Coquille vide ?

  Sur cette publicité SHELL près de Rouen, le logo est très net, alors que le nom de ma marque a été comme effacé au badigeon gris.
  Faut il y voir un signe militant? La raffinerie proche de Petit- Couronne  était propriété de  SHELL, elle est devenue  Petroplus, puis  a fermé dans les circonstances qu'on connait.
  Dans la région, on parle toujours  de " la SHELL"....






vendredi 6 février 2015

Choix cornélien

Tout le quartier, situé à proximité de la gare de triage de Sotteville  a été détruit par les bombardements alliés. deux (les plus violents sont ceux du 28 mars 1943 et du 19 avril 1944). Dans les années 50 la ville est totalement reconstruite, et ce Bar Hotel Restaurant  populaire y est présent sans interruption depuis


Sotteville -les-Rouen


Georges Vennat , André Piget successeur



Monsieur Piget  qui tenait ce commerce, nous a quitté en 2012, à l 'age de 84 ans.

mercredi 4 février 2015

FORVIL encore

   Je connais deux secteurs  particulièrement riches en publicités Forvil : la Nièvre et la région de Rouen . Voici un exemplaire de la seconde catégorie, toujours au Houlme (bouurg à l'entrée de l'agglomération rouennaise en venant du nord)

dimanche 1 février 2015

Gino l'italien

Dépéchez vous de vous rendre sur place pour admirer les 2 pignons de cet ancienne entreprise de peinture-carrelage-vitrerie, à Corbigny , et leurs scènes de villages nivernais. Gino  l'italien est parti en retraite et son atelier va être transformé en 2015 pour y accueillir un autre commerce... qu'on ne peut qu'espère respectueux du travail qu'on y avait fait réaliser par le peintre Francis Bayonne.