samedi 21 février 2015

Louis Marcelot




Louis Marcelot a encore son nom sur la maison qui fut la sienne aux Ponts Verts à Clamecy. Fils d’un boulanger, il naît, en 1877, à Tannay dans la Nièvre . A 14 ans, il entre comme apprenti puis s’en va parfaire sa culture chez un maraîcher parisien avant de faire un tour de France comme jardinier dans les maisons bourgeoises et de revenir s’installer comme pépiniériste à Clamecy. De petite taille (il mesure 1,63 mètre), il porte une moustache spectaculaire. C’est un sportif:  il fera à vélo jusqu’à 89 ans les allers et retours à Tannay, à 15km de là,  où se trouvent ses vignes (la véritable passion de ce professionnel du sécateur)

L.Marcelot: au premier plan à gauche dans les vignes de Vézelay

    Lorsqu’il rentre à Clamecy en 1906 après son service militaire, et la fin de son tour de France, il s’installe quai des Ponts-Verts en octobre 1908, reprenant aux frères Beaurneau l’établissement éponyme, dans un endroit consacré depuis des siècles à l'horticulture.

L'établissement  Beaurneau




  Quelques années plus tard, c'est la Grande Guerre. Démobilisé le 6 janvier 1919, il revient au pays où sa femme a maintenu l'entreprise  comme elle a pu, en vendant des fleurs coupées. C'est au dire de ceux qui la connaissent  « une Franc-Comtoise bien différente de lui, aussi douce, discrète, effarouchée des écarts de langage, qu’il est bruyant, bavard et vert dans ses mots »



  Louis Marcelot décide de se lancer dans la politique. Battu aux municipales de 1919, il est élu conseiller en 1925 sur la liste d’Action laïque, démocratique et sociale qui rassemble radicaux-socialistes et socialistes. Il est conseiller d’arrondissement en 1929 puis maire adjoint de Clamecy en 1935 (bien que tête de liste S.F.I.O. et élu au premier tour, c'est un nommé Lamoine, cheminot retraité et communiste, qui sera désigné maire à sa place). En 1937 il devient conseiller général .

 Marcelot est le premier à gauche, Lamoine le 3 ème, photo prise en 1936,.
Le grand monsieur en col blanc ,n°6 , c'est ... l'écrivain Romain Rolland.

 Il continuera à occuper l’espace politique local jusqu'en 1944. Pendant la guerre , il effectue le trajet Clamecy- Vézelay à vélo pour ravitailler Romain Rolland  qui y réside.

 Il existe toujours à Clamecy une Société Horticole Marcelot à Clamecy... elle est devenue successivement Vive le Jardin, puis Jardiland, puis Botanic..




source principale A Dourneau , Le Picot 2009

7 commentaires:

  1. Superbe demeure avec sa rivière. Le parc doit-être sympa aussi ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est un socialiste! La rivière ne lui appartient pas ( c' est le Beuvron, un affluent de l'Yonne.. et la propriété, c'est le vol...)

    RépondreSupprimer
  3. SFIO et Proudhon ne faisaient pas bon ménage...
    Beau billet, merci !

    RépondreSupprimer
  4. interview sur une video de l'INA (on celebre la memoire de Romain Rolland):
    http://www.ina.fr/video/CAF97037693
    `a partir de 2:52
    dernière minute avec Louis Marcelot (un "2e Colas Breugnon" ;)
    très sympa cet homme, élégant aussi.
    89 ans `a ce moment en 1966 (ne' un 19 octobre 1877).
    FFL

    RépondreSupprimer