vendredi 21 octobre 2016

Case Vierzon



Criel sur mer (76)

     En 1847, un menuisier originaire de Tours, Célestin Gérard, crée à Vierzon une activité de matériel agricole qui se développe rapidemnent. Il agrandit ses ateliers qui sont rachetés en 1879 par Lucien Arbel .L'entreprise devient Société Française et, entre 1879 à 1914, elle devient la première industrie de machinisme agricole de France recevant des centaines de médailles françaises et étrangères expositions et concours agricoles.

   La société fusionne avec les constructeurs Brouhot et Merlin (batteuses et lieuses) pour pouvoir lutter lcontre la concurrence internationale et de se diversifier (engins de travaux publics).

Locomobile Vierzon et batteuse au travail

     En 1931, la société est au bord de la faillite. Le PDG réoriente alors la production vers  tracteur agricole au fuel pour remplacer la locomobile, victime des tracteurs étrangers.  On chosisit le tracteur semi-diesel, comme étant le plus robuste, en monocylindre horizontal.


   Le tracteur sauve la société qui devient alors le premier constructeur français de tracteurs agricoles jusque dans les années 50 ( pratiquement 70%  du marché français est constitué de "Vierzon")

 
Enfin,en 1958  la société est absorbée par le repreneur américain CASE , et cesse son activité en 1995.
  L'enseigne au fronton de ce garage datedes années 60.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire