lundi 5 septembre 2016

Bon séjour à Mailly -la ville .




    En 1983, Pascal et Marie-Jeanne Leclerc décident  de « s’expatrier » dans la Bourgogne voisine et de reprendre une maison de retraite, la résidence du bon séjour, àMailly-la-Ville. L’établissement  est vieillissant et lui donne beaucoup de fil à retordre… « Reprendre cette résidence comportait une grosse prise de risque », reconnaît Pascal Leclerc. Ils parviennent néanmoins à mobiliser banques et services administratifs pour le réhabiliter et le faire fonctionner .  Six ans plus tard, Pascal Leclerc fait l’acquisition d’un second établissement  à La Charité- sur-Loire – (ce sera la résidence des Trois Fontaines ). Il met en place un syndicat professionnel, l’Union régionale des établissements de gérontologie privés (UREGP),  «Nous avons combattu ce qu’on appelait jadis “les marchands de soupe”, explique Pascal Leclerc.  En2000, le chef d’entreprise décide de céder ses trois établissements à un grand groupe privé. (il rachète deux ans plus tard des Hôtels de haut de gamme avec les fonds récupérés..)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire