mardi 29 avril 2014

La vie d'un pignoniste: notre reportage exclusif.

Joël Mazzetta est un monsieur avenant , mais très occupé . A Nevers , il dirige depuis une quinzaine d'années Publi-Décor une petite entreprise de publicité et signalétique qui (osons le dire...) a pignon sur rue. Même si cela ne représente plus que 3% de son chiffre d’affaires , il continue à exercer son activité de Peintre Pignoniste, comme il la définit lui même .

Pour lui faire parler de son métier, même quand il est concentré sur la pose à main levée d'un lettrage blanc sur une camionnette verte, et qu’il est visiblement débordé , rien de plus simple: il suffit de lui poser quelques questions .... et c'est parti. M Mazzetta est un incorrigible et sympathique bavard. Et il aime visiblement son métier. Voici donc ce qu'il m' a raconté , pendant que Sandrine sa graphiste/ bras droit nous observait calmement (peut être pour l'empêcher d'éventer certains secrets industriels.)
M Mazzetta est originaire de la région du Creusot et de Montchanin, en Saône et Loire. Il a une petite cinquantaine d'années (il m' a recommandé de dire 49... mais a-t-il seulement songé à la déontologie du bloggeur?) . A la fin de sa classe de 3ème, son papa est bien fâché: manque de motivation? pédagogie inadaptée? élève surdoué non détecté? toujours est-il que les résultats scolaires du jeune Joël ne sont pas au rendez-vous... Que faire? Dans quelle voie s'orienter? C'est alors que dans une rue, il tombe sur M. Bernard, peintre en lettres au Creusot en plein travail sur son échafaudage ,son pinceau en poil de martre à la main. Et pourquoi pas? Cà, çà pourrait lui plaire. Ses parents l'envoient donc à des centaines de kilomètres de là à Surgères (Charente Maritime).Il devra y passer un CAP à l'Ecole Derval.
A l'époque , l'Ecole Derval , une institution privée, est la Rolls des écoles de ce type. Elle a été créée par Yves Derval en 1954.

Reçu Compagnon sur le Tour à l’Union Compagnonnique de Brive en 1952, son fondateur est trois fois Meilleur Ouvrier de France, en Peinture en bâtiment, en Peinture en décors et en Laque d'art. Il est par ailleurs le créateur (en 1972) des Compagnons Oeuvriers du Tour-de- France, la première société de compagnonnage ......mixte, ce qui motive d'ailleurs certaines difficultés relationnelles avec le reste de ce milieu. Son école a préparé pendant 30 ans, en 2 années, soit à un diplome de Peintre Décorateur , soit à celui de Peintre en Lettres. L'école accueille 44 élèves en 1ère année.... mais seulement 22 en deuxième, là où se choisit l'option. On y effectue à l'époque 63 heures par semaine de travaux pratiques du lundi 8h au samedi 17h.... plus quelques extras le dimanche (une chance : une paire d'années auparavant le régime était de ...78h la semaine) La discipline est très rigoureuse, même pour le début des années 1980 et les internes ne rentrent chez eux que pour les grandes vacances. De telles conditions d'études seraient aujourd'hui inconcevables pour des élèves de 16 ou 17 ans....Mais le taux de réussite au CAP est de 100%. Joël Mazzetta obtient son certificat de Peintre Décorateur et rentrera au service de la société Publicité Berthelot en 1984 ,à Nevers .Mais il reste très marqué par sa formation et avoue volontiers qu'il regrette qu'un système de compagnonnage type "Tour de France" n'ait pas existé pour échanger les pratiques, chaque entreprise voire chaque peintre restant parfois prisonnier de sa manière de faire. La société Berthelot a été fondée dans les années 50 par Maurice Berthelot, elle a ses locaux au 33 place Chaméane à Nevers (inutile de chercher à retrouver les photos ci dessous, tout a été repeint il y a quelques jours) .

C'est un des acteurs majeurs du marché local des enseignes et de la pub murale en sous-traitance notamment de l' agence régionale d'Avenir Publicité ( Havas à l'époque).

 Le patron a formé une bonne partie des peintres en lettres du secteur, dont certains comme Bernard Foin deviendront des concurrents. Il décèdera malheureusement assez jeune en 1982. En 1984 c'est son fils , Jean François Berthelot qui a repris l'affaire.

......la suite bientôt.

4 commentaires: